Réseau Entreprendre Vendée
16, rue Olivier de Clisson
LA ROCHE SUR YON cedex 85002 France
Tél.02 51 41 29 13
Réseau Entreprendre Vendée
46.6576463, -1.4295680000000175
Retour aux témoignages
Témoignages de lauréats
BENAITEAU

Cathy, David, Laurent et Michel BENAITEAU

- BENAITEAU
90è lauréats

Portrait de 4 lauréats

Cathy Barré dans l'entreprise depuis 2009 est la seule femme du quatuor formé par les repreneurs de la société Benaiteau, aux Châtelliers-Chateaumur.

 

Autour d'elle, David Fisson, le plus ancien dans l'entreprise, s'occupe des achats, de la qualité et la sécurité. Michel, dans l'entreprise depuis 2003 a été artisan pendant 10 ans est responsable des études. Enfin, Laurent issu des métiers de la pierre a un rôle plus orienté sur la commercialisation et le développement de l'entreprise BENAITEAU (l'activité restauration).

 

L'entreprise est reconnue pour ses compétences en matière de rénovation de bâtiments historiques et dont l'image est associée à un savoir-faire précieux, lié aux 48personnes qui la composent. Mais les lauréats ont aussi un projet de développement important en travaillant, notamment, sur un nouveau métier à fort potentiel lié au renforcement de bâtiments sinistrés. Les nouveaux chefs d'entreprise seront accompagnés par Guillaume Zanlorenzi (société OCF)

 

Comment s'est passée la reprise de la société Benaiteau ?

Cathy : «  Nous n'avions jamais songé à prendre la place de Pierrot (Pierre Benaiteau, le créateur de l'entreprise), nous avons vu beaucoup de repreneurs potentiels et reçu plusieurs propositions qui n'ont jamais abouties. Le « management à l'ancienne » n'était pas compatible avec les idéaux des repreneurs et leurs volontés de changement.

 

Dès 2003, Pierre Benaiteau met en place un comité de directeurs dont nous faisons tous les quatre partie.
Le 1er janvier 2012, il nous demande si nous souhaitons reprendre.Nous nous laissons un an pour prendre notre décision, il souhaitait conserver la partie restauration bâtiments historiques y étant très attaché. Au cours de l'année, nous avons eu l'opportunité pendant 2 mois de diriger l'entreprise, on s'est alors rendu compte qu'on en était capables.

 

Un jour lors d'un CODIR,il nous annonce  qu'il pense avoir vendue l'entreprise. Ça  a été une douche froide pour nous ; ce même jour nous voulions lui présenter notre projet de reprise.

 

Il était depuis plusieurs semaines en négociation avec un groupe parisien. Il souhaitait nous rencontrer tour à tour, nous avions de gros doutes quant à l'avenir de l'entreprise et de ses emplois. Ils ont mis du temps à trouver un directeur pour diriger l'entreprise ; ça a été notre chance. Un proche nous a alors annoncé le montant proposé par les repreneurs parisiens. Nous avons alors proposé à Pierrot de reprendre l'entreprise aux mêmes conditions financières que ce groupe parisien. Nous lui avons demandé une exclusivité sur la vente sur une période de 3 mois. Pierrot a accepté.

Il s'est alors engagé à nous vendre l'entreprise si nous trouvions les fonds.
A ce moment le branle-bas de combat commence, car nous avions 3 mois pour solliciter les banques et obtenir nos accords. En un mois et demi nous avons monté le dossier et nous avions 15 jours pour nous décider.

 

Au pot de fin d'année, 10jours avant la dead line imposée par le cédant, nous avions nos accords bancaires !
Christian Paillat ; lauréat de REV (NDLR et frère de l'un des repreneurs),  notre expert-comptable ainsi que la communauté de communes nous ont tous parlé de Réseau Entreprendre.Nous avons alors pris contact avec Olivier Billion.

 

Les rencontres que nous avons faites lors des mises en relation nous ont beaucoup apportées. Lors du comité d'engagement, nous avions un peu de pression mais il nous était facile de parler de notre projet, des chiffres, car tout était frais dans nos esprits !

 

Reprendre une entreprise à 4 c'est une chance ?

 

David : c'est une force d'être 4 ; cela nous permet de confronter nos opinions, on fonctionne bien ensembles, cela permet de faire mûrir les idées. Je craignais de reprendre une entreprise car je ne maitrise pas parfaitement la partie administrative et comptabilité, c'est bien d'avoir Cathy dans l'équipe, cela permet de vivre le rôle de dirigeant de façon moins oppressante.

 

Cathy : Chacun apporte son idée et son avis, cela permet de recadrer les choses. Si on est 4 à avoir la même idée, cela nous conforte dans notre choix ; on ne peut pas être mauvais tous les 4 !

 

Michel : Ça permet d'avancer plus vite, sans aller dans tous les sens. On avance vite, cela donne confiance.

 

Laurent : nous sommes complémentaires dans nos compétences, nous sommes ainsi plus efficaces, nous allons plus vite dans la prise de décision.

 

Seuls on ne l'aurait pas fait, sans Cathy on n'y allait pas. C'était tout naturellement qu'on a repris à4, ce sont les 4 gros services de l'entreprise. De plus on se connaissait bien pour avoir travaillé pendant 10 ans au sein du CODIR. C'est donc tout naturellement que nous avons pris la direction de Benaiteau.